Plan B

Finalement, notre voyage fêtant notre quinzième anniversaire ne se fera pas là où c’était prévu. Après des semaines passées à choisir une destination, sentir monter l’excitation en se projetant là-bas, imaginer les itinéraires possibles puis changer doucement d’avis pour tout un tas de raisons (bonnes, forcément) diverses et variées au fil des doutes qui n’ont pas manqué de nous assaillir, nous pensions enfin avoir arrêté notre choix de manière tellement définitive qu’on en a parlé tout autour de nous, jusqu’à dimanche dernier.

Alors que j’étais à deux doigts de cliquer sur « payer » pour une croisière d’une semaine tout compris sur le Nil, nous offrant la promesse de la découverte (rêvée) de la vallée des rois, des temples de Louxor, Karnak, ainsi que plein d’autres sites, Monsieur Mon Mari m’a soudainement alerté sur un épineux problème de date qui nous empêchait de partir le jour prévu. Remettant l’achat du voyage à plus tard, le Doute, ce pote que tu connais depuis ta naissance, que tu croises (trop) souvent mais jamais au bon moment, s’est subitement manifesté pour abattre les fragiles certitudes que nous avions fini par acquérir sur une destination qui est loin d’être anodine, particulièrement pour un couple de garçons.

C’est ainsi que nous avons tout remis à plat pour réfléchir à un plan B qu’il devenait assez urgent de trouver puisque le départ est dans cinq semaines. L’idée initiale née au cours de l’été dernier devait initialement nous mener au Cambodge et au Vietnam, puis, considérant que c’était un peu trop aventureux pour nous, notre dévolu fut jeté en début d’automne sur les Antilles. De là, nous avons finalement opté pour une destination plus proche, hésitant entre le Cap-Vert et l’Égypte. Des destinations ensoleillées donc, aux températures totalement opposées à celles que l’on est susceptible de devoir supporter en janvier en France métropolitaine. Sauf que…

Sauf qu’il faut croire que nous ne sommes pas encore prêts pour le soleil d’hiver. Adieu mojitos sur la plage ou bronzette sur le pont supérieur en sirotant un gin tonic tout en admirant les rives du Nil défiler au rythme lent du bateau, nous avons finalement opté pour quelque chose de RADICALEMENT différent. Parce que, dans le fond, le soleil d’hiver, c’est trop mainstream pour être Nous. Alors, dans cinq semaines, quand toute l’Europe sera prise dans les gelées bien de saison, nous nous envolerons pour…

… Copenhague.

Oui, oui, Copenhague.

Au Danemark 🇩🇰.

En janvier.

On a hâte.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s