W… comme Wisigoths

Tu étais peut-être en train de te dire que nos histoires andalouses étaient terminées (et tu t’en trouvais finalement soulagé, parce que ça commençait à faire beaucoup) alors que je t’avais laissé en (bonne) compagnie du V, qui n’est pas la dernière lettre de l’alphabet, comme tu le sais (et si tu ne le sais pas, je t’offre un dictionnaire), mais non, je n’en ai pas terminé. Et c’est avec hardiesse (si, si) que je m’en vais à l’assaut du W. 

W… comme Wisigoths.

C’est l’exemple même de sujet qui est loin d’être facile à traiter sur un blog tel que celui-ci mais je ne suis pas à un challenge près et remonter le niveau culturel de mon lectorat ne fera de mal à personne (vacherie parfaitement assumée inside).

Concision et précision étant ce qui me caractérise le mieux lorsque je me lance dans une explication, tâchons de commencer par remettre les Wisigoths dans leur contexte.

Qui ? Peuple d’origine germanique, on a longtemps écrit que les Wisigoths étaient les Goths de l’ouest en opposition aux Ostrogoths (ceux de l’est), mais il est désormais attesté qu’il serait plus propre de parler de Goths sages pour ceux qui nous intéressent et de Goths brillants pour les autres.

Quand et où ? Si les Wisigoths commencent à faire parler d’eux à partir du IIIe siècle, ils ne débarquent en Espagne qu’au Ve, sous mandat romain, avec pour mission d’assurer la défense de l’empire contre les barbares et vont s’y installer pour trois siècles.

On le sait peu, mais le royaume wisigoth s’est étendu sur une très grande partie de la péninsule ibérique et de la France actuelle, principalement le quart sud-ouest (Toulouse sera la capitale des débuts, d’ailleurs). Bien souvent éclipsée par les témoignages (beaucoup plus nombreux) laissés par la civilisation arabo-musulmane, l’époque wisigothe peine à trouver sa place dans le patrimoine andalou. Quelques traces subsistent néanmoins, notamment à la Mosquée-cathédrale de Cordoue où une partie de la cathédrale wisigothe est visible et où un petit musée lapidaire présente quelques bas-reliefs (photo ci-dessus s’il était nécessaire de le préciser).

Si tu veux en savoir plus, c’est par ici.

W… comme wagon

Ce qui est le prétexte idéal pour parler des trains. Toi qui connais les trains français pour les emprunter quotidiennement, tu n’ignores pas (même si tu n’es qu’utilisateur occasionnel puisque c’est un sujet dont les médias en tous genres aiment à nous parler) combien le moindre trajet, même le plus court, peut relever du parcours du combattant, tout particulièrement si tu voyages à proximité immédiate du Docteur (et ne te fie pas aux exceptions dont il pourrait témoigner, elles ne font que confirmer la règle d’airain dont il est la malheureuse victime).

C’est sûr, le réseau ferré espagnol n’est pas aussi dense que le nôtre. Les Espagnols sont d’ailleurs plus enclins à utiliser les lignes d’autocar, qui assurent une parfaite desserte du territoire à des tarifs très compétitifs (moitié moins cher que le train en général), mais le train reste incontournable pour certains trajets.

Et les trains espagnols, se démarquant de leurs cousins français, sont très propres (ce qui est une constante dans de nombreux équipements), très calmes (ni poulailler, ni cour d’école), bien conçus (avec une numérotation des places qui couvre tout le train sans recommencer à chaque voiture, ce qui évite de s’asseoir à la 17 de la voiture 5 alors qu’on est monté dans la voiture 6 – et que rien à part la mention à l’extérieur ne l’indique, ce qui n’est guère pratique une fois qu’on est dedans) et équipés d’écran rappelant la destination, le prochain arrêt ainsi que la vitesse du train. Surtout, surtout, les trains sont d’une ponctualité à faire rougir un coucou suisse. Le Docteur sait de quoi je parle…

Publicités

4 réflexions sur “W… comme Wisigoths

  1. Dis donc pour quelqu’un qui critique le niveau culturel de ton lectorat, tu n’as pas honte d’utiliser le terme de wagon à tort? 😈
    En effet, le terme wagon désigne l’élément mobile permettant de transporter de la marchandise ou des animaux sur le réseau ferré. Si cette élément à pour vocation de transporter des personnes, le bon terme à utiliser est voiture. :mrgreen:

    • Dis-donc, respect M’sieur ! Effectivement, il y a une erreur, merci ! L’intérêt, c’est qu’en les relevant, on continue de cultiver son esprit, non ? 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s