Au pays des Wasa, suite et fin

Pour ceux qui auraient loupé les épisodes précédents, c’est ici et .

La dernière partie de notre séjour a été consacrée à de longues promenades dans tout ce que Stockholm compte de quartiers historiques et surtout de boutiques. Nous n’avons pas mis les pieds chez H&M (autre symbole, avec Ikea, de la domination suédoise sur la consommation de masse) mais avons mis un point d’honneur à visiter toutes les boutiques de design que nous avons pu croiser. L’un de nos achats fera l’objet d’un billet spécial demain.

Par chance, le soleil et des températures réellement estivales étaient de la partie, ce qui n’a rendu la fin du séjour que plus agréable. Notre dernier dîner en compagnie de nos amis a été l’occasion pour nous de goûter le steak d’élan qui est ma foi très bon et dont le goût est plus subtil que ce que l’on pourrait croire. Au final, Stockholm s’est révélé être une ville particulièrement attrayante et où il fait bon vivre. La présence de l’eau à (presque) tous les coins de rue n’est pas pour rien dans le charme de la cité. Nous ne perdons pas de vue deux points pourtant essentiels : le premier est que nous avons vu la ville sous son meilleur jour, à une période de l’année où la lumière est à son maximum et où les habitants sont particulièrement radieux (ce qui n’est pas le cas l’hiver lorsque le soleil ne fait que de courtes apparitions pendant une poignée d’heures chaque jour) ; le second est que la vie culturelle semble cruellement manquer d’animation, les Suédois se qualifiant eux-mêmes de gens ennuyeux, conscients de n’être guère extravertis et finalement assez peu ouverts sur le monde extérieur.

Enfin, quand je dis que cela manque d’animation, nous avons quand même bien failli croiser Justin Bieber… comme en témoignent les furies hystériques massées sur la place. Dommage que la photo ne permette pas d’entendre les cris.

Quoi qu’il en soit, la ville est attachante et notre prochaine visite sera en hiver, pour voir à quoi peut bien ressembler la vie sous la neige et dans la nuit (presque) permanente…

Publicités

10 réflexions sur “Au pays des Wasa, suite et fin

  1. Les Suédois des gens ennuyeux, conscients de n’être guère extravertis et finalement assez peu ouverts sur le monde extérieur ? Wow ça doit être la grosse éclate chez eux ! La gaypride doit ressembler à un cortège funèbre…

  2. Les gens dépriment en hiver, ils sont aussi expansif qu’un Droopy… Mais ça ne peut pas être si terrible que ça, sinon pourquoi il restent là-bas vos amis ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s